Translate

Qui êtes-vous Anthony ROUSSEAU ?

Exposition PUSH


Espace le Carré, lieu municipal d'art contemporain

PUSH, événement artistique intermedia (Lille).
Vernissage le 27 novembre 2014 à 19h00.
Du 28 novembre au 24 janvier 2015 : « PUSH »

L'événement PUSH vous propose de découvrir le travail d'artistes contemporains émergents de la région. Leurs pratiques artistiques et leurs œuvres, liées aux pratiques numériques et plastiques, prennent la forme d'installations, de vidéos, de performances images-sons et d'images.

Commissariat : Anthony Rousseau
Scénographie : David Ritzinger et Anthony Rousseau

Avec le soutien de l'association COMBO Trois temps - exposition, résidence et performance - rythment cet événement proposé au sein de l'Espace le Carré.
Il s'agit pour les artistes de rendre visible une partie de leur travail faite de décloisonnements, de transversalité et d’expérimentations, mais aussi de proposer des temps de rencontres afin de promouvoir et de médiatiser leurs œuvres et leurs pratiques en devenir.

Exposition du 28 novembre au 21 décembre
Résidence du 29 décembre au 18 janvier
Performance les 23 et 24 janvier 2015.

Les artistes sont Carine Abraham, Keyvane Alinaghi, Collectif 1minute69, Élodie Ferré, Adrien Fontaine, Laetitia Legros, François Martinache, Anthony Rousseau et Fabien Zocco.

Cet événement est organisé avec la soutien du programme "Ville d'arts du futur".

+++
Informations pratiques
Adresse
Angle rue des Archives / rue de la Halle
Tél : 03 20 74 46 96
Accès
Bus ligne 6 ou 14, arrêt Bateliers
Horaires d’ouverture :
Mer > Sam : 14:00 >19:00
Dim : 10:00 > 13h00 / 15:00>18:00
Visites guidées pour les groupes sur rdv
Entrée libre
+++

Homo Bulla - Teaser



Homo Bulla est une installation interactive qui intègre le souffle du spectateur comme moyen d'exploration et d'activation de séquences audiovisuelles. En soufflant sur une interface tangible, le spectateur va déclencher diverses séquences représentant l'origine du monde.Le spectateur active alors un parcours personnel qu'il module via son souffle déterminant les modalités et les variations d'une écriture visuelle et sonore en perpétuel devenir…


















Ce projet pluridisciplinaire s'inscrit dans le contexte artistique personnel d'Anthony Rousseau.
En effet, il est une amplification des recherches sur les différentes interfaces (tangibles et sans contact) et sur la question du « spect-acteur » à l'oeuvre, notamment à travers l'aspect narratif.


À partir de 2009, il s'oriente vers la réalisation d'oeuvres interactives et multimédia, avec comme domaine de réflexion la question de l'interface notamment avec l'installation TRAME (2009), qui met en place une interface textile interactive. Chaque pièce, aussi différente soit-elle, est l'occasion de proposer à un large public, de nouveaux protocoles et de nouveaux usages de l'oeuvre grâce à des technologies issues des jeux vidéos et du domaine de la communication (l'installation Convergence 1.0 (2010) utilise par exemple une caméra Kinect© issue des jeux vidéos comme interface sans contact).

Ici, la question du souffle comme moyen d'interaction fait écho à l'installation emblématique de Edmond Couchot, de Michel Bret et de Marie-Hélène Tramus « Je sème à tout vent » (1990).

Homo Bulla met en place un dialogue simplifié et immédiat entre l'Homme et la Machine pour générer une oeuvre ouverte (à l'interprétation, à l'appropriation…).


Ce projet ne cherche pas à (re)produire du réel mais propose d'investir, d’insuffler d'autres réalités, notamment narratives, dont la force éolienne devient le système opérant. Elle commande les apparitions, les enchainement et les modulations des divers éléments iconographiques et musicaux.


Ce projet a reçu le soutien de Pictanovo (Fonds Expériences Interactives), la Ville de Lille, la Scam (lauréat bourse Pierre Schaeffer), la Drac Nord-Pas de Calais, le Fresnoy, studio national des arts contemporains, l' Imaginarium, COMBO et Acnot.

Cinéma et Danse sensibles entrelacs

Cinéma et Danse
(Sensibles Entrelacs)
Coordonné par Didier Coureau et Patrick Louguet
Edition l'Harmattan
Revue CIRCAV - N° HS Université Lille 3


Catalogue Format à l'italienne V - Extrait - Texte de Régis Contentin


IMAGO I - Fabio & Lucilla - Installation mix media

Lucilla

« IMAGO - I » – 2014

Type : Installation mix media (tirages numériques, boites en bois, verres et impression en braille).
Dimensions : 3 tirages numériques sous cadre aluminium noir 70 cm x 50 cm – 3 boites en bois et verre - 35 cm x 35 cm x 4 cm - impressions Braille 31 cm x 31 cm.
Langue : Français-Italien-Braille

« IMAGO » se présente sous la forme d' une installation mix media, qui se compose de trois photographies et de trois boites contenant les textes en braille posées sur des socles. Il s'agit de trois portraits de personnes aveugles Lucilla, Marisa et Fabio que j'ai rencontrées à Rome lors de ma résidence.
Je voulais par ces rencontres aborder Rome à travers une certaine intimité et singularité, des histoires et des souvenirs afin de porter un regard sur Rome… un regard flou comme un regard porté sur le monde (des images).
J'ai voulu, dans cette installation, mettre en place une dialectique assez simple entre l'image, le texte contenu dans la boite et le spectateur basée sur l'idée d'une représentation mentale du monde et de la question de son accès. Il s'agit d'inviter le spectateur à accéder aux contenus et signes (visuels et textuels) à travers des codes (braille, réflexions, etc...) pour questionner son rapport au monde…

Extrait des textes contenus dans les boites (ici le texte associé à Fabio) :

En face de vous se dresse le portait de Fabio.

Fabio est né à Rome le 23 juillet 1966. Il habite à Rome depuis toujours.

J'ai désiré rencontrer Fabio pour qu'il me raconte sa vision et ses souvenirs de Rome avant sa cécité.

Voici le portrait parcellaire de Fabio:

«J'ai perdu la vue il y a 12 ans suite à un accident».

Les souvenirs d'enfance de Fabio sont nombreux. Le cinéma. Les puces à Porta Portese.
Sa grand-mère, les pâtes faites maison. La Manivelle. Les «pastarelle».
Il se souvient des odeurs de poulet, de sucre, du café frais.
On dit qu'aller à Porta Portese fait croître l'éveil. Regarder autour de soi. Une voix, un accent sicilien: «Deux pour le prix d'un».

Je me souviens.
Rome  - Via dei Fori Imperiali – Le palais antique. Le Colisée. Fermer les yeux et imaginer l'histoire.

Je me souviens.
Rome comme une chanson: Roma Capoccia di Antonello Venditti, une couleur: jaune comme le soleil et rouge comme mon cœur, une odeur: la pizza chaude sortant du four fourrée de mortadelle, un bruit: le quartier de Campo dei Fiori et les artisans qui battaient le bois, le fer, le bruit de la scie.

J'imagine l'histoire de Rome, la révolte des romains volontaires. 

Je me souviens.
Des images.
L'isola Tiberina – Hôpital - Les rayons du soleil traversant les nuages – Les passants - Entre terre et ciel…

Une image.
Maintenant, tout est noir, mais je rêve en couleur.
Un son. Une émotion.
Un texte. Une indication.
Une couleur. Une petite partie d'un ensemble de choses qu'est l'univers.

Fabio se souvient…


IMAGO - Fabio & Lucilla - Portraits vidéo



Présentation


« IMAGO – Fabio & Lucilla » – 2014

Type : Vidéo
Dimensions : variables
Durée : 6''00 (2 x 3''00)

« IMAGO – Fabio & Lucilla » est une expérience audiovisuelle qui se présente sous la forme de deux vidéos réalisées en collaboration avec Fabio et Lucilla, personnes vivant à Rome et ayant perdu la vue à un moment de leur vie. Les séquences qui ont été filmées par ces personnes aveugles sur les lieux qu'elles affectionnent à Rome, ont été des moments intenses et profonds.
Ils ont fait ressurgir des souvenirs à la fois heureux et douloureux et j'ai voulu révéler de manière la plus intègre l'expérience qui a été la nôtre à travers la réalisation, le montage des images et la création sonore de ces moments... Au-delà du résultat artistique, cette expérience humaine m'a profondément touché et bouleversé car Fabio et Lucilla, par leur gentillesse et leur énergie, ont largement contribué à la concrétisation de ce projet. Merci à eux.