Translate

Qui êtes-vous Anthony ROUSSEAU ?

CV - 2017

***
Safra’Numériques 2017 - du 07 au 11 février - Amiens
Diffusion de l'installation interactive "PARTITION(S)"
***
L'Hybride - du 16 au 18 février - Lille
Diffusion des installations interactives "PARTITION(S)" & Danse Macabre
Diffusion de l'installation mix media "Dis_continuum"
Diffusion d'art vidéo + performances
***

Partitions


PARTITION(S) - 2016



Auteur : Anthony Rousseau
Création visuelle et sonore : Anthony Rousseau
Développement informatique et interface : Adrien Fontaine

Le projet "PARTITION(S) a reçu le soutien de la Ville de Lille et de l'association COMBO.

Partition(s) est une installation interactive qui intègre l'oculométrie ou « eye-tracking » comme moyen d'exploration et d'activation de séquences musicales. 
En portant son regard sur un écran, le spectateur active un corpus d'éléments visuels contenant des séquences musicales qu'il module par son activité oculaire, déterminant les conditions et les variations d'une écriture sonore en devenir…

Ce projet pluridisciplinaire s'inscrit dans un contexte artistique personnel. En effet, il est une amplification de mes recherches sur les différentes interfaces (tangible, haptique et sans contact) et sur la question du « spect-acteur » à l'oeuvre, notamment à travers l'aspect narratif.

Dernières paroles - Recueil de nouvelles - Anthony Rousseau - Edition PUSH©




«Dernières paroles» est le premier recueil de nouvelles de Anthony Rousseau. L’auteur dépeint à travers quelques souvenirs personnels une réalité qui apparaît pervertie et corrompue… /Edition PUSH© - 2016.

ITUNES

AMAZON
KOBO

"Pas de deux (ou la petite danse)"


Anthony Rousseau & Edouard Trémeau



« Pas de deux (ou la petite danse…) » est un projet collaboratif et expérimental entre l'artiste peintre Edouard Trémeau et l'artiste plasticien Anthony Rousseau. Ce projet d'installation audiovisuelle est le fruit d'une rencontre humaine et artistique, qui trouve son origine dans l'atelier de l'artiste Édouard Trémeau.

Ce projet a reçu le soutien du Fresnoy, studio national des arts contemporains, de la Ville de Ronchin, de la Ville de Lille, de l'association Combo et de la Maison Folie de Wazemmes.